Ces “bourdes” qu’ils préféreraient oublier…

Partages
PartagerShareTweeterTweeterPartager

C’est un fait : les hommes politiques sont de plus en plus exposés dans les médias. Qui dit surexposition médiatique, dit surexposition de bourdes. Entre lapsus, inventions douteuses de mots et trous de mémoire malheureux, quand les paroles des hommes politiques devancent leurs pensées, c’est toujours un peu drôle.

 

Vous utilisez un bloqueur de pub !
Pour voir le contenu suivant, merci de le désactiver.

PS : sinon, on appelle Chuck Norris.


OK